Découverte de Leganto : Ajout de citations à la liste de vos ressources [vidéo]

Gal Darom, responsable du produit Leganto, Ex Libris

Bienvenue dans notre nouvelle série de vidéos pratiques (en anglais) sur la solution de ressources de cours Ex Libris Leganto. Grâce à Leganto, les enseignants peuvent facilement créer, maintenir et partager des listes de ressources de cours incluant des ressources de tout type : livres physiques, chapitres de livres numérisés ou en ligne, des articles scientifiques, des vidéos, des articles de journaux, des sites Web, etc. Les enseignants peuvent annoter les ressources incluses pour enrichir davantage l’expérience de lecture de leurs étudiants.

Dans cette série de brefs blogs vidéo, nous allons expliquer comment les enseignants peuvent ajouter des citations dans Leganto.

Au cours de la première vidéo, nous allons vous montrer à que point il est facile d’ajouter des citations à l’aide de la fonction de recherche de Leganto.

FacebookTwitterLinkedIn

Le Buzz sur les bibliothèques

Dani Guzman, directeur marketing produits, Ex Libris

Le Buzz de ce mois traite des différentes façons d’améliorer les bibliothèques, et démontre, preuves à l’appui, les avantages d’une bibliothèque bien gérée pour tout le monde. En ce qui concerne les meilleures pratiques applicables aux bibliothèques, nous pouvons tirer des enseignements d’une récente enquête sur l’espace physique dans lequel les bibliothécaires évoluent, des suggestions pour profiter au mieux des commentaires des lecteurs, des pratiques recommandées de la NISO (National Information Standards Organization), et de l’utilisation des données liées dans un environnement universitaire de même que de l’existence d’un lien entre l’efficacité d’une bibliothèque et le succès d’un étudiant. Entre temps, la British Library s’occupait de redéfinir complètement le concept des « livres en rayonnage ».

La NISO publie un document intitulé « Draft Altmetrics Recommended Practices on Data Metrics, Alternative Outputs, and Persistent Identifiers » (Pratiques recommandées provisoires d’Altmetrics sur les mesures en matière de données, les différents types de sortie et les identifiants persistants)

L’avenir en tête, la NISO (National Information Standards Organization) étudie la manière dont nous partageons les données dans un environnement universitaire. L’organisation définit des normes et publie des pratiques recommandées applicables à l’âge de l’information. Même si les toutes dernières règles se rapportent à Altmetrics, il existe trois autres documents NISO dignes d’intérêt :

La NISO sollicite des commentaires sur tous ces documents provisoires qui font partie d’un projet concernant l’adoption, les outils et l’incidence d’Altmetrics. En savoir plus >>>

Un rapport d’ACRL démontre de manière irréfutable le rapport existant entre la contribution d’une bibliothèque à l’apprentissage d’un étudiant et son succès
L’utilisation de tous les moyens dont dispose une bibliothèque pour rendre ses interventions plus efficaces a une incidence positive sur les étudiants, comme le suggère un récent rapport de l’ACRL (Association of College and Research Libraries). Le rapport fournit des preuves convaincantes, basées sur plus d’une année de recherche et des dizaines de projets, démontrant les contributions positives des bibliothèques universitaires à l’apprentissage de l’étudiant et à son succès. Le rapport fait mention d’autres preuves supplémentaires possibles établissant l’impact positif d’une bibliothèque sur les étudiants dans un environnement universitaire. En savoir plus >>>

Espace de travail | Bibliothèque par nature, Printemps 2016
Outre la qualité des informations et des services, certaines bibliothèques pourraient bénéficier d’une meilleure disposition physique. Le Library Journal a publié un article sur une enquête récente passionnante de Sasaki Associates qui interrogeait les bibliothécaires universitaires concernant l’incidence de leurs espaces sur la qualité de leur travail. Plus surprenant pour les créateurs de l’enquête fut la réponse fréquemment répétée par les bibliothécaires « qu’ils n’avaient jamais pensé avant l’enquête à leurs besoins en termes d’espace ». Bien qu’il soit généralement admis que les bibliothécaires universitaires « se débrouillent » avec ce qu’ils ont, la question suivante se pose néanmoins : N’est-il pas possible de mieux faire ? En savoir plus >>>

Poser les bonnes questions | L’expérience de l’usager
Et pendant que nous sommes sur le sujet des améliorations à apporter aux bibliothèques à la suite d’enquêtes, Aaron Schmidt, du cabinet de consultation Influx spécialisé en expérience des usagers de bibliothèques, nous invite à repenser les questions que nous posons. Plutôt que de demander aux lecteurs leur avis sur la bibliothèque, il propose de leur poser des questions sur leurs existences. Selon Aaron Schmidt, les réponses à ce genre de questions « nous permettront de créer des services de bibliothèque dont personne n’avait besoin auparavant ». En savoir plus >>>

Vidéo : Données liées : De la théorie à la pratique
Examinant plus en détail la manière dont les bibliothécaires et les bibliothèques peuvent fonctionner plus efficacement, la 91e réunion annuelle des Bibliothécaires du Potomac en charge du traitement technique (Potomac Technical Processing Librarians) a abordé le problème de l’application pratique des données liées. La discussion a porté sur la nécessité de migrer sans tarder vers les technologies présentes et futures. Parmi les conférenciers, citons Dorothea Salo de l’Université du Wisconsin à Madison, Nancy Fallgren de la Bibliothèque nationale de médecine, Jackie Shieh de l’Université George Washington et Linda Wen de la faculté de droit de l’Université américaine de Washington. Regarder toute la vidéo >>>

Papier peint de bibliothèque numérique sur Shakespeare élaboré par la British Library et Vodafone
Enfin, le Buzz de ce mois portant sur la modernisation des bibliothèques et leur rapprochement des lecteurs et des bibliothécaires, il nous a paru impossible d’ignorer le nouveau papier peint de la British Library de Londres. Ce papier peint spécialement conçu représente des rayonnages virtuels de bibliothèque comportant les éditions les plus rares et les plus anciennes des œuvres de Shakespeare. À l’aide de leurs smartphones, les visiteurs de la bibliothèque peuvent télécharger instantanément les premières éditions des quatorze pièces de Shakespeare. (Prime : consultez la section « Découvrir Shakespeare » du site Internet de la British Library). Pour faire découvrir au plus grand nombre le côté ludique de la technologie, la Digital Library a fait une tournée des villes et des zones rurales du Royaume-Uni. En savoir plus >>>

Suivre @ExlibrisEurope

FacebookTwitterLinkedIn

Utilisations novatrices de Primo : Utilisation de Google Street View pour améliorer l’expérience de découverte

En associant à Primo une fonction d’un des outils en ligne actuels les plus utiles et les plus répandus, convivial qui plus est, il ne fait aucun doute que l’innovation remportera un grand succès auprès des visiteurs de la bibliothèque.

Il s’agit de fonctions de Google Street View. Toutefois l’Université de Lincoln en Nouvelle-Zélande s’en sert pour bien davantage qu’un simple tour virtuel (pour en savoir plus, consultez la page des « bibliothèques à visiter avec Google Street View »).

« See Inside » et « Know Where to Go »

Dans un article précédent, nous avons parlé de l’utilisation intelligente par l’Université catholique pontificale brésilienne de Rio Grande de la fonction de carte à l’écran qui permet aux usagers de Primo de localiser l’emplacement physique d’une ressource donnée dans les collections de la bibliothèque de l’université. L’Université de Lincoln donne une nouvelle dimension au concept.

La bibliothèque de l’Université de Lincoln se sert de la fonction « See Inside » de Google Street View pour montrer virtuellement aux usagers de Primo l’emplacement physique de la ressource sélectionnée à l’intérieur de la George Forbes Memorial Library. Les visiteurs de la bibliothèque peuvent ainsi localiser l’ouvrage recherché, s’y étant déjà rendu virtuellement. Il s’agit d’un moyen plus facile que de tenter de comprendre les systèmes de catalogage interne de la bibliothèque.

En voici un exemple :

lincoln search

Lorsque vous cliquez sur « Find/Request », un hyperlien apparaît sous « Location ». Cliquez sur le lien pour être emmené virtuellement dans la partie de la bibliothèque où se trouve l’objet de votre recherche :

lincoln library

La fonction « See Inside » de Google est entièrement fonctionnelle à la George Forbes Memorial Library, ce qui permet au visiteur virtuel de se déplacer dans la bibliothèque, de parcourir de nombreuses rayons, ou encore de trouver un endroit tranquille pour travailler.

L’Université de Lincoln améliore l’expérience des visiteurs de la bibliothèque, bien avant qu’ils s’y rendent.

Pour voir d’autres innovations réalisées par des clients Primo du monde entier, consultez le livret intitulé Primo Innovative Uses (en anglais).

Suivre @ExLibrisEurope

FacebookTwitterLinkedIn

Suivi des citations : Une recherche élargie

Christine Stohn, responsable principal de produit, Découverte et distribution, Ex Libris 

Le suivi de citations, la nouvelle fonction de Primo, nous enchante tous à Ex Libris. Elle vous permet d’explorer un sujet et de collecter des matériels en suivant une chaîne d’articles qui les cite. Cette fonction facilite la découverte accidentelle et vous permet d’afficher aisément le contexte scientifique de vos sources. Lisez le communiqué de presse ici.

Le suivi de citations fonctionne de deux manières. Vous pouvez afficher l’article cité par une source donnée. Et en même temps, vous pouvez accéder à la liste des articles cités par cette source. Vous disposez ainsi de tout un éventail d’articles qui vous permettront d’élargir et enrichir vos travaux. Regardez cette vidéo pour découvrir comment tout cela fonctionne (en anglais)!

Suivez @ExLibrisEurope

FacebookTwitterLinkedIn

En quoi l’actualité se rapproche-t-elle d’un Tardis

Cet article a été initialement publié dans le Blog de ProQuest

En 2015, ProQuest a réalisé une étude sur l’utilisation des ressources consacrées à l’actualité. Il s’agit du quatrième article d’une série de cinq sur les résultats d’une étude concernant l’utilisation des ressources consacrées à l’actualité dans la recherche. 

Après avoir examiné comment les utilisateurs effectuent des recherches sur une période de 6 mois, nous avons recueilli beaucoup de données intéressantes. Lorsqu’il s’agit de recherches sur l’actualité, les articles entiers publiés avant 1980 demeurent le type de contenu préféré. Les chercheurs veulent remonter dans le temps pour découvrir l’opinion des gens, l’actualité quotidienne, le style de vie et les habitudes de consommation. Outre les articles d’actualité complets, les chercheurs s’intéressaient surtout à la une et aux articles de couverture d’un journal ainsi qu’aux articles situés dans un contexte plus révélateur du passé comme des publicités de produit, des listes de divertissement, des photos et des images ainsi que des dessins humoristiques affichés à côté de l’article. Les lectures de récits passés par des témoins directs et leurs comparaisons à l’actualité présente fournissent aux chercheurs des perspectives nouvelles.

Les journaux historiques constituent des ressources importantes essentielles à la recherche. Les journaux couvrant plusieurs disciplines, ils représentent une excellente ressource pour l’analyse comparative des problèmes politiques, économiques, sociaux et culturels. 79 % des chercheurs utilisent l’actualité régulièrement pour appuyer leurs recherches, selon la dernière enquête de ProQuest sur les usagers issus du corps professoral. Les vastes collections de nouvelles constituent d’importants ensembles de données qui permettent aux chercheurs d’étudier un sujet sur une longue période de temps.

Dans certains cas, les journaux représentent la seule source d’information sur les personnes, les discours, les activités et les biens, notamment lorsque les documents et les rapports ont été détruits ou perdus au cours de catastrophes naturelles, d’incendies ou d’autres formes de destruction.

Même si le voyage dans le temps à la Tardis est impossible dans la réalité quotidienne, le voyage physique, bien que séduisant pour les audacieux, n’est pas non plus toujours possible. Les collections de journaux historiques en ligne constituent la meilleure solution pour faire des recherches dans des journaux du monde entier, couvrant plusieurs siècles. Le temps du chercheur est maximisé et la découverte optimisée sans qu’il ait besoin de quitter son domicile. Bénéficiant en plus de la possibilité de trouver des articles dans des journaux internationaux, le chercheur peut aisément recueillir des perspectives différentes sur des questions mondiales.

La popularité des nouvelles historiques n’est pas limitée aux bibliothèques universitaires. Les bibliothèques publiques aident régulièrement leurs lecteurs à chercher et trouver des données historiques. Elles assistent également toute une multitude d’usagers : qu’il s’agisse d’étudiants faisant leurs devoirs, de journalistes indépendants, de généalogistes indépendants, ainsi que des passionnés d’histoire locale. Il existe peu de ressources qui font revivre le passé aussi bien que les archives numériques de journaux historiques. Elles donnent aux chercheurs les premières impressions obtenues en lisant les comptes rendus d’événements au moment où ils se sont produits.

Source : Enquêtes sur les utilisateurs de nouvelles de ProQuest, 2015

Suivre @ExLibrisEurope

FacebookTwitterLinkedIn