Tag Archives: plateforme ouverte

Alma : Simplification des flux avec des API ouvertes à l’Université d’État de Californie de San Marcos

Dans ce dernier focus client, Ian Chan, responsable des initiatives technologiques et du développement à la bibliothèque de l’Université d’État de Californie de San Marcos, examine l’impact de la migration vers Alma et la manière dont l’université exploite les API (Application Program Interface) ouvertes d’Alma pour l’intégration avec les systèmes de la bibliothèque et du campus.

Vidéo en anglais : Pleins feux sur un client d’Alma

 

L’Université d’État de Californie de San Marcos a tiré profit de l’intégration de tous les domaines fonctionnels d’Alma au sein d’un système unique, ce qui lui a permis d’utiliser les flux d’Alma pour réaliser l’intégration avec les systèmes financiers, simplifier l’authentification des utilisateurs et traiter les paiements en ligne. Alma étant une plateforme totalement basée sur le cloud, elle a permis à l´équipe de la bibliothèque de l’université de se concentrer davantage sur les services stratégiques plutôt que sur la maintenance opérationnelle, économisant ainsi temps et efforts.

Vous souhaitez en savoir plus sur Alma ? Cliquez ici !

Le cadre de découverte ouvert de Primo : Exemples de la communauté Primo

Miri Botzer, responsable de produit, Découverte et diffusion, Ex Libris

L’équipe d’Ex Libris a consacré une attention particulière à la technologie et à la conception du cadre de découverte ouvert de Primo. Comme nous l’avons vu, il en résulte une application personnalisable dans laquelle chaque élément est adaptable aux besoins de l’utilisateur tout en assurant une cohérence et des mises à niveau stables du produit.

Les clients de Primo ont, sans tarder, utilisé le cadre de découverte ouvert de Primo, s’en servant pour créer des fonctions nouvelles adaptées à leurs environnements de bibliothèque. Même si la solution a connu une dynamique significative depuis son lancement, nous avons été encore plus heureux de constater l’importance des partages de code et de l’engagement de tous au sein de la communauté Primo.

Parmi les exemples les plus notables d’adaptations de Primo, partagées via GitHub, citons la Bibliothèque royale du Danemark, la bibliothèque du Leeward Community College, l’Université de Boston et KU Leuven en Belgique. Le riche environnement collaboratif et les commentaires des clients de la communauté Primo ont également généré quelques fonctions novatrices, partagées par nos développeurs de Primo.

La Bibliothèque royale du Danemark utilise le cadre de découverte ouvert de Primo pour aider les lecteurs de la bibliothèque à trouver des ressources plus efficacement et à les évaluer ensuite de manière plus intelligente. La bibliothèque a amélioré le processus de découverte en ajoutant des conseils de recherche et a intégré un widget d’Altmetrics dans les pages de la notice affichée pour donner des informations sur l’impact de l’exemplaire recherché. Le code de personnalisation est disponible sur GitHub.

                     Widget Altmetrics intégré à une page de notice Primo par la Bibliothèque royale du                     Danemark

La Bibliothèque du Leeward Community College
 de Pearl City, à Hawaï, a ajouté une fonction permettant aux utilisateurs de communiquer directement avec les bibliothécaires de l’université. Ils ont épinglé un widget « Ask a Question » (Poser une question) sur le côté de la page de recherche qui permet aux utilisateurs d’envoyer un SMS ou un e-mail à un bibliothécaire depuis l’interface de découverte de Primo.

                        Widget « Ask a question » de la Bibliothèque du Leeward Community College

L’Université de Boston a personnalisé sa nouvelle interface utilisateur de Primo pour tenir compte des priorités et de l’image de l’université.

Le code de personnalisation est disponible sur GitHub.

                                                    Personnalisations de l’Université de Boston

 

Katholieke Universiteit Leuven (KU Leuven), située en Belgique, figure parmi les meilleures universités d’Europe. Elle fournit des services de bibliothèque à de nombreuses institutions et organismes gouvernementaux belges. L’université avait par conséquent décidé de faciliter l’accès aux éléments clients de la découverte de Primo. L’équipe de la bibliothèque s’est donc servie du profil d’intégration d’Ex Libris, une fonction faisant partie de la solution, pour permettre le fonctionnement en commun des systèmes. Le code de personnalisation est disponible sur GitHub.

                                               Modèle d’objet de domaine simple de KU Leuven

 

Les développeurs d’Ex Libris ont porté à la connaissance de la communauté Primo plusieurs fonctions que toute bibliothèque peut adapter à l’aide du cadre de découverte ouvert de Primo. Parmi celles-ci, figure un widget qui permet d’ajouter facilement des informations dans les métadonnées des notices Primo à l’aide des données ouvertes liées. Le code de personnalisation est disponible sur GitHub.

                      Ajout de termes liés au sujet via les données ouvertes liées grâce à la fonction des                                                                          développeurs d’Ex Libris

Nous estimons que le nouveau cadre de découverte ouvert de Primo accélérera l’introduction d’innovations comme celle-ci, pour le plus grand bénéfice de toute la communauté Primo pendant de nombreuses années.

Cliquez ici pour télécharger « Driving Innovation through Collaboration », notre document complet sur le cadre de découverte ouvert de Primo (en anglais).

Le cadre de découverte ouvert de Primo : sélection de la technologie et de la conception adéquates

Miri Botzer, responsable de produit, Découverte et diffusion, Ex Libris

Dans notre dernier article, nous avons expliqué comment le cadre de découverte ouvert de Primo permet de manipuler la quasi totalité des éléments d’une application avec le minimum d’effort tout en garantissant la cohérence et la stabilité des mises à niveau du produit.

Ceci dit, examinons les considérations et critères qui nous ont guidé dans notre choix de la technologie qui se cache derrière le cadre de découverte ouvert de Primo et sa signification pour les développeurs.

Nous nous sommes d’abord intéressés à plusieurs éléments de base :

  • Une séparation nette entre le produit et le code de personnalisation
  • Un code de personnalisation qui utilise le modèle de données du produit
  • Une technologie largement utilisée avec une assistance à long terme prévue
  • Une prise en charge par de nombreux cadres d’interface utilisateur
  • Un fonctionnement possible dans tous les navigateurs et avec plusieurs tailles d’écran

JavaScript permet de réaliser facilement les personnalisations côté client en manipulant le DOM (Document Object Model). Toutefois, comme le DOM n’est pas configurable et peut changer souvent, JavaScript seul ne répondait pas aux critères ci-dessus. En fonction de ces considérations et orientations, nous en sommes arrivés à la conclusion qu’AngularJS était la technologie la mieux adaptée au cadre de découverte ouvert de Primo.

Nous avons créé des identifiants d’éléments (que nous appelons « prm-after »), qui sont en fait des espaces réservés permettant aux développeurs de la bibliothèque d’ajouter ou d’ignorer les composants actuels du client sans que celui-ci n’est à se soucier que ses personnalisations soient affectées par les mises à niveau.

Nous avons aussi conçu l’environnement de développement de Primo qui permet aux bibliothèques d’effectuer des personnalisations dans un bac à sable virtuel, tout en utilisant des outils identiques à ceux des développeurs de Primo. À l’aide d’un proxy, les développeurs internes de la bibliothèque peuvent exécuter leurs personnalisations dans l’environnement qu’il désire, testant ainsi leurs améliorations sans exposer leurs utilisateurs ou collaborateurs avant d’être prêts.

Une conception personnalisée pour une collaboration efficace

Grâce au package de développement Primo et à la conception du client Primo, les clients peuvent suivre les personnalisations d’éléments spécifiques dans le cadre de découverte ouvert. Ils peuvent ensuite décider de partager l’ensemble des personnalisations ou uniquement certaines fonctions.

Ce mécanisme de partage souple rend plus efficace la collaboration en matière de développement entre les bibliothèques, de même qu’il permet des itérations de développement plus rapides.

Les administrateurs de consortium, responsables de la supervision centralisée de plusieurs bibliothèques, peuvent utiliser le package de développement de Primo pour créer une version commune de Primo, tout en permettant à chaque bibliothèque de faire ses propres changements et personnalisations.

L’approche en matière de conception du cadre de découverte ouvert de Primo

Lors de notre prochain article, nous examinerons quelques exemples intéressants de la manière dont certains membres de la communauté Primo ont déjà tiré parti du cadre de découverte ouvert de Primo pour créer de nouvelles fonctions, déjà partagées via GitHub.

Cliquez ici pour télécharger « Driving Innovation through Collaboration », notre document complet sur le cadre de découverte ouvert de Primo (en anglais).