Tag Archives: bibliothécaires

Listes de lectures : L’avenir est personnel

Charlotte Schaefer, spécialiste Leganto de la réussite clientèle, Ex Libris

Lorsque vous parlez à des futurologues, les opinions divergent sur ce que nous réserve le futur. Toutefois, le mot « personnalisé » est celui qui revient le plus souvent dans leurs conversations : médecine personnalisée, intelligence artificielle personnalisée, mode personnalisée. Les claviers adaptés à votre frappe, les voitures qui s’adaptent à la manière dont vous voyagez, les aliments adaptés à vos besoins nutritionnels spécifiques.

Et l’éducation n’y fait pas exception. Le concept « un ordinateur portable par enfant » est devenu « un tuteur par enfant ». Il est fait mention des tuteurs adaptatifs basés sur l’intelligence artificielle partout où l’on parle d’alphabétisation mondiale ou de recyclage rapide.

Bien entendu, aucun de ces concepts n’est nouveau. Dans le domaine éducatif, l’approche Montessori favorise la découverte/la réactivité depuis la fin du XIXe siècle. En 1995, Neil Stephenson a exploré les avantages du tutorat adaptatif basé sur l’intelligence artificielle dans son roman « L’Âge de diamant ou Le Manuel illustré d’éducation pour jeunes filles ». La différence est que la réalité semble rattraper notre imagination. Il est aussi possible que nous disposions un jour de la technologie pour concrétiser pleinement ces concepts.

Même s’il est plaisant d’imaginer ces idées réalisées à grande échelle, il est aussi important de les examiner plus en détail. Quelles en sont les conséquences pour les enseignants ? Comment concevoir un cours qui soit adapté à chaque étudiant en particulier ? À quoi la liste de lectures d’un tel cours ressemblerait-elle  ?

S’il s’agit de donner aux étudiants les outils nécessaires pour se frayer un chemin dans un sujet au lieu de les guider tout au long d’un parcours prédéfini, la portée des listes de lectures change alors radicalement. En effet, plutôt que d’énumérer des titres destinés à permettre à l’étudiant de passer en revue un sujet, la liste de lectures personnalisée sert de point de départ. Les enseignants devront choisir des lectures destinées à stimuler des questions au lieu de fournir des réponses. En d’autres termes, cela signifie moins de lectures requises et plus de recommandations de premier et deuxième niveau. La liste de lectures devient le début d’une histoire de type « Concevez votre propre aventure » que l’étudiant doit compléter.

Le rôle de l’enseignant n’est pas le seul qui change. Les fournisseurs de contenu seront également confrontés à de nouveaux défis. La recherche et la découverte sont déjà une priorité. Toutefois, les fournisseurs de contenu devront s’intéresser plus particulièrement aux chercheurs novices. Les moteurs de découverte conçus pour les bibliothécaires ou les spécialistes du sujet ne conviennent pas à un futur personnalisé. Les chercheurs novices devront pouvoir trouver ce dont ils ont besoin ainsi que ce dont ils ignoraient avoir besoin.

Qui, parmi nous, ne s’est pas aventuré dans une jungle de vidéos YouTube, cliquant sur les plus intéressantes des dernières recommandations jusqu’à se trouver à des lieux du point de départ initial ? La liste de lectures personnalisée se comporte comme la première vidéo : un point de départ connu fourni par l’enseignant. De là, l’étudiant et le fournisseur de contenu devront travailler en tandem pour trouver les liens évidents et l’exception qui amène l’étudiant à sa destination finale, personnelle.

Charlotte Schaefer fait partie de l’équipe d’enseignement et d’apprentissage d’Ex Libris, occupant la fonction de spécialiste Leganto de la réussite clientèle.