Category Archives: Leganto

Collaboration avec la communauté des bibliothèques, réflexions d’une néophyte

Hila Lamm, vice-présidente chargée des solutions d’enseignement et d’apprentissage chez Ex Libris

J’ai franchi le pas. Après 12 années passées dans l’industrie des logiciels d’entreprise, j’ai rejoint Ex Libris. Je travaille toujours pour un éditeur de logiciels, et en apparence, on y trouve un petit air de famille. Toutefois, au fur et à mesure que j’approfondis ma connaissance du milieu des bibliothèques et des universités, je me rends compte que je suis loin du Kansas…

Comment pourrais-je définir ce pays d’Oz dans lequel je viens d’entrer ? Je n’en sais encore trop rien. Tout ce que je puis dire à l’heure actuelle, et sans à priori, est qu’il s’agit d’un univers tout à fait unique. Je ne viens pas de rejoindre seulement une entreprise. Je ne me lance pas seulement dans un nouveau secteur d’activité. J’ai rejoint une communauté. Une communauté de personnes réunies au service d’une cause noble. Une communauté de clients qui travaillent et collaborent avec des fournisseurs pour faire avancer leur cause. C’est enthousiasmant. Si vous m’aviez dit l’année dernière que j’emploierai ces mots dans le contexte de mon métier, j’en aurais ri à la seule pensée.

Je comprends maintenant qu’il n’existe pas deux camps différents, mais une seule communauté dont les rôles diffèrent. J’ai constaté sans réelle surprise qu’Ex Libris et les bibliothèques étaient confrontés à une même transformation. Le pays d’Oz connaît un changement et une évolution. Vous y êtes depuis plus longtemps que moi, je n’ai donc rien à vous apprendre. Nous passons du monde « I » (impression) à l’univers « N » (numérique) et « E » (électronique), avant de parvenir à la planète « V » (virtuelle). Bien entendu, la présence des bibliothèques n’est plus seulement physique. Elle est même devenue davantage numérique, même si les étudiants ont toujours besoin d’un lieu physique pour étudier.

La cause ultime n’a pas changé. Selon les termes énonçant la mission de la bibliothèque d’Harvard, une bibliothèque « fait progresser la recherche et l’enseignement en s’engageant à créer, appliquer, préserver et diffuser les connaissances ». Le changement se situe plutôt dans la stratégie. Il s’agit d’une stratégie qui dépasse l’espace lui-même de la bibliothèque, physique et virtuelle, selon la déclaration de la première initiative des Initiatives stratégiques de la bibliothèque de l’Université Georgetown : « Participer au processus scientifique en tant que catalyseur de l’enseignement, de l’apprentissage et de la recherche ».

Quel rapport avec Ex Libris ? Tout. Nous nous tournons vers vous, les bibliothèques que nous servons, pour mieux appréhender les processus d’enseignement, d’apprentissage et de recherche. En contrepartie, nous vous offrons une plateforme au service de toutes les initiatives du campus qui nous permet de donner à la bibliothèque un rôle au cœur du processus de création des connaissances, indépendamment de son origine. Et moi, me direz-vous ? Je suis enthousiasmée par ce que l’avenir me réserve. Je fais mes premiers pas sur la route de briques jaunes d’Oz, et je me réjouis à l’idée de faire la connaissance de mes compagnons de voyage.

Hila Lamm est vice-présidente chargée des solutions d’enseignement et d’apprentissage chez Ex Libris. Avant, Hila a exercé différentes fonctions de responsable produit au sein d’éditeurs de logiciels dont NICE Systems.

Leganto : Un apprentissage plus abordable à l’Université d’État de Washington

Dans ce nouveau focus client, Blake Galbraith, bibliothécaire en charge des services principaux à l’Université d’État de Washington, discute des avantages de la solution de listes de ressources de cours Leganto et son impact sur la baisse des coûts de l’apprentissage. Blake Galbraith décrit également la stratégie de l’Université d’État de Washington en ce qui concerne le déploiement de Leganto qui a permis de faire en sorte que les besoins des enseignants et des étudiants soient pris en compte dans l’implémentation de Leganto.

Vidéo : Pleins feux sur un client de Leganto (en anglais)

L’Université d’État de Washington a su exploiter au maximum l’intégration transparente de Leganto avec Blackboard, son interface utilisateur moderne et réactive ainsi que sa capacité à permettre l’accès à tous les types de média au sein d’une interface unique.

Le soutien par Leganto d’une structure de coût par personne rend l’apprentissage plus abordable en abaissant le coût des divers matériels pour les étudiants et l’institution. Le coût pour les étudiants de l’Université d’État de Washington va également diminuer en raison de l’inclusion des ouvrages à accès libre dans les listes de lectures de Leganto.

Vous souhaitez en savoir plus sur Leganto ? Cliquez ici !

Listes de lectures : L’avenir est personnel

Charlotte Schaefer, spécialiste Leganto de la réussite clientèle, Ex Libris

Lorsque vous parlez à des futurologues, les opinions divergent sur ce que nous réserve le futur. Toutefois, le mot « personnalisé » est celui qui revient le plus souvent dans leurs conversations : médecine personnalisée, intelligence artificielle personnalisée, mode personnalisée. Les claviers adaptés à votre frappe, les voitures qui s’adaptent à la manière dont vous voyagez, les aliments adaptés à vos besoins nutritionnels spécifiques.

Et l’éducation n’y fait pas exception. Le concept « un ordinateur portable par enfant » est devenu « un tuteur par enfant ». Il est fait mention des tuteurs adaptatifs basés sur l’intelligence artificielle partout où l’on parle d’alphabétisation mondiale ou de recyclage rapide.

Bien entendu, aucun de ces concepts n’est nouveau. Dans le domaine éducatif, l’approche Montessori favorise la découverte/la réactivité depuis la fin du XIXe siècle. En 1995, Neil Stephenson a exploré les avantages du tutorat adaptatif basé sur l’intelligence artificielle dans son roman « L’Âge de diamant ou Le Manuel illustré d’éducation pour jeunes filles ». La différence est que la réalité semble rattraper notre imagination. Il est aussi possible que nous disposions un jour de la technologie pour concrétiser pleinement ces concepts.

Même s’il est plaisant d’imaginer ces idées réalisées à grande échelle, il est aussi important de les examiner plus en détail. Quelles en sont les conséquences pour les enseignants ? Comment concevoir un cours qui soit adapté à chaque étudiant en particulier ? À quoi la liste de lectures d’un tel cours ressemblerait-elle  ?

S’il s’agit de donner aux étudiants les outils nécessaires pour se frayer un chemin dans un sujet au lieu de les guider tout au long d’un parcours prédéfini, la portée des listes de lectures change alors radicalement. En effet, plutôt que d’énumérer des titres destinés à permettre à l’étudiant de passer en revue un sujet, la liste de lectures personnalisée sert de point de départ. Les enseignants devront choisir des lectures destinées à stimuler des questions au lieu de fournir des réponses. En d’autres termes, cela signifie moins de lectures requises et plus de recommandations de premier et deuxième niveau. La liste de lectures devient le début d’une histoire de type « Concevez votre propre aventure » que l’étudiant doit compléter.

Le rôle de l’enseignant n’est pas le seul qui change. Les fournisseurs de contenu seront également confrontés à de nouveaux défis. La recherche et la découverte sont déjà une priorité. Toutefois, les fournisseurs de contenu devront s’intéresser plus particulièrement aux chercheurs novices. Les moteurs de découverte conçus pour les bibliothécaires ou les spécialistes du sujet ne conviennent pas à un futur personnalisé. Les chercheurs novices devront pouvoir trouver ce dont ils ont besoin ainsi que ce dont ils ignoraient avoir besoin.

Qui, parmi nous, ne s’est pas aventuré dans une jungle de vidéos YouTube, cliquant sur les plus intéressantes des dernières recommandations jusqu’à se trouver à des lieux du point de départ initial ? La liste de lectures personnalisée se comporte comme la première vidéo : un point de départ connu fourni par l’enseignant. De là, l’étudiant et le fournisseur de contenu devront travailler en tandem pour trouver les liens évidents et l’exception qui amène l’étudiant à sa destination finale, personnelle.

Charlotte Schaefer fait partie de l’équipe d’enseignement et d’apprentissage d’Ex Libris, occupant la fonction de spécialiste Leganto de la réussite clientèle.